Ce matin après un peu plus de deux semaines d’utilisation de Facebook seulement les jours pairs, j’ai brisé cette règle pour mettre un message dans un groupe Facebook. C'était un message qui aurait perdu de sa pertinence si je l'avais publié le lendemain.

Cette règle que je me suis imposé fonctionne généralement bien. Ça donne un terrain facile pour m'observer dans mes impulsions Facebookiennes. À la fin d'un jour pair je déconnecte de mon compte. Le lendemain je n'y vais pas, mais si j'y vais par automatisme, je vois l'écran qui me demande mon mot de passe. C'est à moi de décider si je me connecte ou non. Jusqu'ici ça avait été non.

Il y a un un peu plus d'un an Facebook abandonnait son application Groups pour Android et iOS. C'était le seul moyen d'utiliser un groupe sans devoir passer par le fil de nouvelles. Cette application était en train de devenir de plus en plus populaire. Mais de permettre à un utilisateur d'accéder directement à quelque chose qui est utile pour lui n'est pas avantageux pour Facebook car la compagnie n'acquière alors que les données reliées à l'utilisation du groupe en question. En nous forçant à passer par le fil de nouvelle, par les notifications, et tout le reste, il augmente la quantité d'attention que nous lui donnons, et c'est là que se nourrit le monstre.

Utilisabilité pour l'utilisateur VS Utilisabilité de l'utilisateur

Last modified: avril 14, 2019

Author